Translate

14/09/2021

Fête de Notre Dame des Douleurs

 

Fête de Notre Dame des Douleurs (15/09)

Prière d'introduction :

Mon Dieu j’ai soif de Toi. Augmente mon amour pour Toi et comble mon cœur de Ta présence pour qu’il repose en paix. Je T’offre tout ce que je suis pour que Tu règnes dans mon cœur et que je sois Ton instrument docile.

Mon Dieu, donne-moi un cœur à l’écoute et disponible à tous, comme celui de Marie.

ÉVANGILE : Jn 19,25-27

Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Cléophas, et Marie Madeleine. Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils.» Puis il dit au disciple: « Voici ta mère.» Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui.

MÉDITATION :

Hier le 14 septembre, nous célébrions la fête de la Croix Glorieuse de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, et aujourd’hui le 15 septembre, l’Eglise nous donne de célébrer notre Dame des Douleurs. Pourquoi ? Parce que dans le plan de Dieu, c’est la Vierge Marie qui conduit à Jésus, qui nous donne Jésus et qui nous donne à Jésus. Et le meilleur moyen de comprendre un peu le mystère de la Croix, c’est de regarder vers la Sainte Vierge et de lui demander qu’elle nous l’enseigne. La fête d’aujourd’hui est une fête de la croix, une fête pour accompagner Marie, se mettre à son école, apprendre d’elle à vivre auprès du crucifié.

Dans l’évangile de ce jour, saint Jean nous raconte un des derniers instants avant la mort de Jésus. Jésus est en train de mourir sur la croix. C’est le moment culminant de sa mission, où son amour pour nous le mène à nous donner sa vie jusqu’à la dernière goutte de son sang. Il nous a tout donné. Mais comme si ce n’était pas suffisant, Il veut nous laisser son dernier grand « cadeau » : sa Sainte Mère. Sur la croix, il dit à Jean : « Voici ta mère », et il dit aussi à sa mère : « voici ton fils ».  On peut dire que tout ce qu’il a, Il nous l’a donné. Dieu nous connaît bien, il connaît notre besoin de tendresse, d’affection maternelle et de soutien inconditionnel, c’est pourquoi Il a voulu nous donner la même mère que celle qu’Il a choisie pour son Fils. 

Pour la très Sainte Vierge Marie, chacun d’entre nous est un enfant offert par le Seigneur Jésus et elle ne désire rien d’autre que de nous conduire vers lui, la source de toutes grâces. Elle nous aime tous et intercède pour chacun d’entre nous spécialement, même quand nous ne le lui demandons pas, parce que son cœur est rempli de l’amour pur qui vient de Dieu lui-même. Elle partage nos douleurs, nos difficultés et les porte.

Maman Marie est également un modèle de vie à la suite du Seigneur. Toute sa vie, elle a fait la volonté de Dieu. Elle est passée par les souffrances, les difficultés, les humiliations par lesquelles nous passons souvent et a su les gérer et les offrir à Dieu en demeurant dans la volonté de ce dernier, en demeurant dans l’amour et le service du prochain. Elle est un modèle d’humilité, de service et de don total de soi que le Seigneur nous invite à prendre chez nous.

Quelle est notre réponse face à cet amour que la Vierge nous offre gratuitement et à l’invitation de Jésus de l’adopter comme mère ? Le disciple Jean a choisi de la prendre chez lui, de lui faire une place dans son cœur, de la laisser partager et porter ses peines, ses douleurs, ses joies. Nous aussi, nous devons ouvrir notre cœur à la Vierge Marie. Elle est le modèle du chemin de sainteté car elle a su dire toute sa vie : « oui » à Dieu, ce « oui » que nous n’arrivons pas souvent à dire. Elle est celle qui jusqu’à la croix a su rester auprès de Jésus. Comment ne resterait-elle pas avec nous qui marchons à la suite de Jésus ?

Revenons donc en nous-mêmes. Quelle est notre relation à la Vierge Marie ? Est-ce que nous disons régulièrement le chapelet ? Faisons-nous appel à la Vierge pour partager nos joies, nos difficultés, le quotidien de nos vies? Le saint pape Jean Paul II, très occupé disait le rosaire chaque jour. Il savait qu’il ne pouvait pas s’en sortir sans le secours de la vierge Marie.

De même, nous aussi devons développer notre relation avec elle. N’est-il pas merveilleux d’avoir pour mère, la mère de notre sauveur ? De savoir que constamment elle intercesse devant son Fils pour nous ? N’ayons pas peur de prendre Marie chez nous, de lui faire une belle place dans notre cœur, notre vie n’en sera que plus rayonnante de la grâce de Dieu.

Aujourd’hui, prenons le temps de faire une prière à Marie et demandons-lui d’obtenir du Seigneur la grâce de l’aimer et de l’accepter davantage dans nos vies.

Prions le Seigneur :

Seigneur merci pour cette parole que tu nous offres aujourd’hui. Merci pour ta mère que tu nous as donné à la croix, merci pour ton amour pour nous qui va jusqu’au don de sa mère. Donne-nous de savoir l’accueillir dans nos cœurs, de savoir la prendre comme modèle de sainteté marchant à ta suite comme elle l’a fait avant nous.

Notre Dame des Douleurs, intercède pour nous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire