Translate

08/04/2021

Jeudi dans l'Octave de Pâques

 

ÉVANGILE : Lc 24,35-48

A leur tour, ils racontaient ce qui s'était passé sur la route, et comment ils l'avaient reconnu quand il avait rompu le pain. Comme ils en parlaient encore, lui-même était là au milieu d'eux, et il leur dit: « La paix soit avec vous! ». Frappés de stupeur et de crainte, ils croyaient voir un esprit. Jésus leur dit: « Pourquoi êtes-vous bouleversés? Et pourquoi ces pensées qui surgissent en vous? Voyez mes mains et mes pieds: c'est bien moi! Touchez-moi, regardez: un esprit n'a pas de chair ni d'os, et vous constatez que j'en ai ». Après cette parole, il leur montra ses mains et ses pieds. Dans leur joie, ils n'osaient pas encore y croire, et restaient saisis d'étonnement. Jésus leur dit: « Avez-vous ici quelque chose à manger? ». Ils lui offrirent un morceau de poisson grillé. Il le prit et le mangea devant eux.

Puis il déclara: « Rappelez-vous les paroles que je vous ai dites quand j'étais encore avec vous: Il fallait que s'accomplisse tout ce qui a été écrit de moi dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes ». Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. Il conclut: « C'est bien ce qui était annoncé par l'Écriture: les souffrances du Messie, sa résurrection d'entre les morts le troisième jour, et la conversion proclamée en son nom pour le pardon des péchés à toutes les nations, en commençant par Jérusalem. C'est vous qui en êtes les témoins ».

 

MÉDITATION :

L’évangile de ce jour nous rapporte ce qui s’est passé à la suite de la rencontre de Jésus avec les disciples d’Emmaüs. C’était au soir du premier jour de la semaine, c’est-à-dire le dimanche de Pâques.

1. Aujourd'hui le Christ ressuscité salue à nouveau les disciples et leur souhaite la paix: « La Paix soit avec vous! » (Lc 24,36). Il vient leur redonner force et courage. C’est grâce à ce don de la paix que les apôtres ont pu devenir des témoins de la foi.

Célébrer la Pâques en ce temps du confinement, quelle paix que vous avez recu du Christ Ressuscité ? Ce n’est pas l’absence des difficultés, sinon la tranquillité de l’ordre (St Augustin) dans nos cœurs. On se met devant Dieu comme on est, et on découvre le Christ comme il est : sauveur, Ami, Seigneur. C’est la paix intérieure, la paix avec Dieu et avec son plan providentiel.

2. Dans deux de ces récits d’apparition après la résurrection que Luc nous raconte - celui des disciples d’Emmaüs et celui d’aujourd’hui - Jésus termine la rencontre par une explication des Écritures afin que les disciples puissent comprendre ce qui se passe. «Alors il leur ouvrit l’esprit à l’intelligence des Écritures». Cela veut dire que ce n’est que lorsque le Seigneur explique les Écritures et qu’il partage le pain avec eux qu’ils le reconnaissent et qu’ils comprennent le sens des événements.

Le Christ ressuscité nous invite à lire les Écritures pour mieux connaître Dieu et pour mieux comprendre le sens de notre vie. Les Écritures nous aident à voir plus en profondeur. Elles s’adressent non seulement à notre intelligence mais aussi à notre cœur.

3. Les anciens disaient qu’il n’y a pas de chrétiens sans la méditation de l’Écriture. La Parole de Dieu doit devenir pour nous une nourriture de tous les jours. Nous en avons besoin pour affermir notre foi et retrouver le véritable sens de notre existence. Daniel-Ange, un auteur italien, disait : «La Parole de Dieu doit être goûtée dans le silence, creusée par l’étude, assimilée dans la prière, célébrée dans la liturgie, vivifiée dans la vie fraternelle, annoncée dans la mission… jusqu’à devenir notre langue maternelle

La parole de Dieu peut éclairer l’ensemble de notre existence. La parole de Dieu devient pour ceux qui savent la lire, une parole de sagesse, de consolation, de courage et de fraternité. Elle nous nourrit de dimanche en dimanche, de semaine en semaine et nous apporte la joie, la sérénité et la paix.

4. Nous vivons aujourd’hui dans un monde si bouleversé que, de plus en plus, les gens se tournent vers les choses spirituelles. Ils sont en recherche de quelque chose qu’ils ne peuvent décrire mais qui pourrait leur apporter la paix intérieure. A la recherche d’autre choses, de nouvelles recettes pour donner du sens à leur existence et se sentir mieux.

En tant que chrétiens, nous avons la Parole puissante de Dieu qui est une vraie boussole pour trouver le chemin qui mène au bonheur. Alors que certains sont en recherche, alors que le moment viendra où il y aura cette famine spirituelle, que faisons-nous aujourd’hui de la Parole de Dieu ? Quelle place a-t-elle dans notre vie ? Sommes-nous de simples lecteurs de la Bible ou la Parole a-t-elle un impact dans notre existence ? A-t-elle pris vie en nous ?

5. Oui, nous avons à notre disposition la Parole de Dieu. Nous l’avons sous divers format : en papier, en numérique, dans nos bibliothèques, dans nos portables, dans nos ordinateurs. Mais finalement, quel impact a-t-elle dans notre vie ? De plus en plus, nous constatons que dans beaucoup de foyers, le culte de famille est totalement absent. On ne se réunit plus pour l’écoute de la Parole de Dieu.

Aujourd’hui, il ne suffit pas de posséder la Bible. Il faut y découvrir un homme : Jésus qui veut marcher avec nous chaque jour.

Prions le Seigneur:

Jésus, tu as porté nos fautes, tu as souffert et tu es mort. Et nous n’avons pas compris ton amour. Aujourd’hui je veux renouveler ma confiance et ma foi en la puissance de tes plaies et te remercier de leur existence. Merci de m’associer à tes souffrances qui ouvrent la porte de la Résurrection et de la communion de vie en Dieu. Donne-moi faim et soif de ta Parole! C’est vrai, je n’ai pas toujours trouvé cette Parole délicieuse. Mais je souhaite, par ta grâce, commencer chaque journée avec ta Parole avant de faire toute autre activité. Aide-moi chaque jour à retrouver le goût de lire et d’étudier ta Parole. Amen.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire